Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de la fille au chomage

Le blog de la fille au chômage c'est juste un blog, avec une fille dedans. Une fille dedans au chômage.

Brève de presque fin du monde.

Publié le 18 Décembre 2012 par Kim Becher in actualité

 

J’ai failli mourir deux fois aujourd’hui et les deux fois d’une façon stupide.

 

J’étais gentiment couchée avec Morphée pour ma sieste quotidienne de 14h, lorsque la moi endormie fut prise d’une obstruction intempestive des narines. La moi qui rêvait, cependant, ne se rendit compte de rien, trop occupée à s’élancer en collants verts sur le pays imaginaire.

Des siècles oniriques s’écoulèrent avant que Kim-en-collants-verts ne s'aperçoive que son corps tentait de la suicider. Mes doux rêves prirent l’allure d’une séance de noyade infligée par le capitaine Crochet. La moi-endormie finit par se rendre compte qu’elle manquait d’air dans le monde réel et une bataille acharnée s’engagea entre l’esprit, qui n’en revenait pas de ne pas réussir à ouvrir la bouche, et la bouche, trop contente d’avoir pour une fois prit le dessus.

Enfin l’esprit gagna la partie et je me réveillai, suffocante et suante, mi-figue mi-violet, pas du tout reposée et de très mauvaise humeur.

 

Je me dirigeai alors prestement vers la salle de bain, animée de la ferme intention de prendre une douche brulante, solution miracle à tous les mauvais sangs.

Nue comme un verre et grelotante comme un dindon, je m’élançai prestement vers la baignoire, lorsque mon pied droit se désolidarisa du reste de mon corps. J’attrapai le rideau de douche qui s’agrippa lui-même à la barre-ventouse ikéa, qui elle-même ne se retint à rien... Alors que ma vie défilait devant mes yeux, ma main gauche trouva refuge auprès de l’étagère, qui se coinça dans le porte-serviettes, qui fit ce qu’il put pour tous nous soutenir.

Mais c’était sans compter sur mon corps qui désirait ma mort ! De fait, mon pied gauche jugea l’instant propice pour un peu d’exercice. Sautillant sans mon accord, il ne retrouva pas le chemin de la pesanteur et nous chûmes tous ensemble dans un grand fracas de ridicule dont le miroir restera l’unique spectateur.

 

A ces phénomènes étranges je ne trouve qu’une seule explication rationnelle : la fin du monde de vendredi consistera en fait à la prise de pouvoir totalitaire de nos corps sur nos cerveaux, et ce jusqu’à un auto-suicide collectif et absurde. Je ne vois rien d’autre. Aussi m’a-t-il paru honnête de venir vous mettre en garde.

 

Portez-vous bien.

 

(Vous aussi, ajoutez votre grain de sel à la psychose millénariste. C'est rigolo.)

(Vous aussi, ajoutez votre grain de sel à la psychose millénariste. C'est rigolo.)

Commenter cet article