Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le blog de la fille au chomage

Le blog de la fille au chômage c'est juste un blog, avec une fille dedans. Une fille dedans au chômage.

Make Humanity Great Again.

Publié le 16 Décembre 2016 par Kim Becher in actualité, racisme, politique, hope

Make Humanity Great Again.

 

Je suis d'un naturel optimiste.

 

Comme tout gosse qui voit le jour, innocent de tout, je suis née intrinsèquement optimiste et m’efforce de le rester depuis. C’est en vertu de cet optimisme que je me suis toujours méfiée des gens qui disent : « c’était mieux avant ». Mais alors franchement, là... je sais plus. En tout cas, à l’échelle du temps de vie d’une trentenaire : « oui, je crois, c’était mieux avant ».

 

L’état du monde m’inquiète. Les nouvelles sont mauvaises, chaque jour pire qu’hier : la Syrie, le Yémen, Trump, Poutine, le terrorisme, les inégalités croissantes, le chômage de masse, la montée des populismes en Europe, la façon dont on accueille les migrants, le réchauffement climatique, la pollution aux particules fines, la remise en question de l’IVG, La Manif pour tous, Cyril Hanouna… J’ai le tournis. ARGgghhh, âme pure de gamine optimiste… REVIENS !

 

Je me sens sombrer avec le reste de ma famille être humain dans une période qui sent le souffre... et la merde, étalée sur les Droits de l’Homme dans lesquelles se torchent, chaque matin, les dirigeants du monde. Je m’abstiendrai de parler politique internationale car je n’ai guère de compétence en la matière. En revanche j’ai, en France, ici et maintenant, des yeux, des oreilles et un nez… Mes yeux pleurent en regardant les infos, mes oreilles saignent en écoutant la radio, mais surtout, surtout, mon nez renifle chaque jour une odeur qu’il n’avait jamais aussi bien reconnue : la peur… ma peur. Ma propre peur devant ce qui nous attend.

 

Il y a toujours eu des guerres, des famines, des catastrophes et des dizaines de milliers de cadavres éparpillés à travers le monde par la main de l’Homme. Mais, pardonnez ma jeunesse, c’est la première fois que je vois le monde qui m’entoure virer facho. C’est bien simple, c’est la première fois que j’ai l’impression de faire partie d’une minorité. Oui… oui, voilà c’est ça : je fais partie d’une minorité !

 

  • La minorité qui ne pense pas que le chômage en France soit dû à l’immigration. 
  • La minorité qui ne pense pas que les migrants font tout ce chemin pour toucher le RSA. 
  • La minorité qui ne pense pas que les migrants méritent moins que les SDF.
  • La minorité qui ne flippe pas lorsque une mosquée se construit dans le quartier.
  • La minorité qui ne pointe pas les musulmans du doigt lorsque l’Etat interdit les crèches de Noël dans les mairies pour faire respecter la laïcité.
  • La minorité qui ne se dit pas "on n'est plus chez nous" ou "quand même y en a trop".  
  • La minorité qui ne cède pas au populisme et aux solutions de haine…
  • Et, peut-être, la minorité qui ne votera pas Marine Le Pen l’année prochaine.

 

Cher lecteur,

Peut-être que tu fais partie de cette masse de gens dont je qualifie les idées de "facho". Si c’est le cas, je te propose de passer ton chemin car je n’ai pas encore la verve nécessaire pour te convaincre que tu as tort… en plus, je te méprise un peu.

Mais peut-être aussi que tu as les mêmes valeurs que moi, et peut-être que tu te dis « MOOoo elle exagère !»  J’espère que tu as raison, mais méfie toi, une partie des américains pensaient encore comme toi il y a peu. Toutes les choses citées dans le paragraphe précédent, je les ai entendues dans maintes bouches, et des bouches de tous les milieux sociaux, de toutes les catégories socio-professionnelles… il suffit de tendre l’oreille.

J’en appelle donc aux membres de ma minorité : rappelez-moi que vous existez, serrons-nous un peu les coudes et réchauffons nos cœurs, parce qu’on ne nous entend guère dans la cacophonie médiatique et parce que, ce soir, j’ai juste besoin d’espoir.

 

K.B.

Commenter cet article